Newsletter Alerte N° 118 du 23 janvier 2018

N°118 du 23 Janvier 2018

Si vous identifiez un article ou un lien d’intérêt général, n’hésitez pas à nous le transmettre par mail.

Nous pourrons alors envisager sa publication au profit de tous

Nous vous suggérons de consulter :

Le 1er janvier 1998, il y a juste vingt ans, le droit OHADA entrait en vigueur.

En cette nouvelle année, il semble opportun de rappeler qu’il y a précisément vingt ans, le 1er janvier 1998, le droit OHADA entrait en vigueur dans 15 pays, les 8 Etats-membres de l’UEMOA, les 6 Etats-membres de la CEMAC et les Comores.

A compter de ce jour du 1er janvier 1998, le droit des affaires, le droit du commerce et des entreprises, de 15 pays devenait un droit commun, modernisé et adapté aux réalités économiques.

Très rapidement, la pratique quotidienne des affaires, la vie des entreprises, les professions du droit : magistrats, avocats, notaires, huissiers… les enseignements universitaires, les étudiants, les experts comptables et les comptables vont faire de ce droit novateur, porteur d’unité et de prestige un droit vivant, appliqué, enseigné, vecteur de la sécurité juridique et judiciaire nécessaire à la prospérité économique.

En l’an 2000, la République de Guinée rejoint à son tour la communauté de droit des affaires unifié OHADA. Il faut attendre septembre 2012 pour que la République Démocratique du Congo lui emboîte le pas.

Aujourd’hui, la réforme OHADA, révolution juridique sans précédent dans le monde, et le droit positif OHADA constituent un succès universellement connu et reconnu.

Les Etats ont réussi leur démarche audacieuse et visionnaire d’une unification de leur droit des affaires que le Juge Kéba Mbaye leur avait suggérée au début des année 1990. Les institutions de l’OHADA, le Secrétariat Permanent de l’OHADA, la Cour Commune de Justice et d’Arbitrage et l’ERSUMA ont été les acteurs décisifs de ce succès monumental et historique.

La réforme OHADA fait des émules, dans la Grande Caraïbe, avec l’OHADAC et en Europe continentale, avec les travaux de Code européen de droit des affaires, de droit du commerce et des entreprises, en consolidation de l’Euro, directement inspirés du succès de l’OHADA.

Il y a vingt ans, pour accompagner l’entrée en vigueur du droit OHADA, le Juge Kéba Mbaye demandait d’instituer l’UNIDA, l’association pour l’Unification du Droit en Afrique, qu’il a accepté de présider jusqu’à son décès, en janvier 2007, et le site www.ohada.com qui ont eu à cœur de faire tout leur possible pour soutenir les institutions de l’OHADA en vue de la promotion, de la diffusion et du succès de l’OHADA.

A lire :

Les membres de la Fidef communiquent…

(Cette rubrique est la vôtre : Communiquez vos informations à delegue.general@fidef.org, elles pourront paraitre ici)

  • La Fidef offre à ses membres actifs, dans leur pays,  une formation sur la LAB – Lutte Anti Blanchiment – animée par Mr Patrick Berthier. Les Ordres locaux n’auront à leur charge que les frais de déplacement de l’animateur, celui-ci étant rémunéré par la Fidef.
  • 3 et 4 Mai 2018 : prochain Conseil d’Administration de la FIDEF à Abidjan
  • Les 20 et 21 septembre 2018 : Seconde édition du Congrès des Experts Comptables Africains de la zone UEMOA à Dakar.
  • Du 8 au 12 Octobre 2018 : Bureau, CA et AG de la FIDEF, suivis, à compter du 10 octobre, du Congrès de l’Ordre des Experts Comptables de Français à Clermont Ferrand.
  • Du 5 au 8 novembre 2018 : Congrès mondial de la Comptabilité à Sydney – Australie

A vos agendas pour noter ces dates…

LA FIDEF VOUS SOUHAITE UNE BONNE ET HEUREUSE ANNEE 2018 !!

Parutions, Publications et Conférences :

Actualité de la Fidef  et manifestations :

  • La Fidef offre à ses membres actifs, dans leur pays,  une formation sur la LAB – Lutte Anti Blanchiment – animée par Mr Patrick Berthier. Les Ordres locaux n’auront à leur charge que les frais de déplacement de l’animateur, celui-ci étant rémunéré par la Fidef.

Avis de décès :

C’est avec une tristesse infinie que nous apprenons le décès de notre confrère expert – comptable Oumar KOUMA, ancien Président de l’ONECCA Mali, survenu à Paris le samedi 20 janvier 2018.

Oumar KOUMA a exercé la profession avec toute la rigueur, l’éthique et la déontologie requises.

Il a été un exemple de droiture, d’éthique, de générosité et de disponibilité au sein de la profession.

Il a été de tous les combats de la défense de la profession; il a toujours répondu présent aux missions qui lui ont été confiées.

Avec le départ de Oumar KOUMA le Mali perd une grande référence et l’un des piliers de la profession Malienne.

 

La FIDEF est une Fédération immatriculée à Paris au RNA sous le N° W751060308 / Siret 789 877 578

Président : Mohamed HDID –  Délégué Général : Arnaud DEBRAY

Si vous souhaitez ne plus être destinataire de cette lettre, ou si vous souhaitez y ajouter de nouveaux destinataires, écrire à : delegue.general@fidef.org

Vous pouvez également proposer des sujets ou informations à faire paraitre.